european economics, créateur de solutions eurocompatibles pour vos projets stratégiques
français | anglais


european economics a germé quand le contrôle communautaire des aides d’Etat est devenu une matière économique.


En 2005, sous l’impulsion de la Commissaire à la concurrence Mme Neelie Kroes, la Commission européenne lance une vaste réforme des aides d’Etat, avec comme slogan « Des aides d’Etat moins nombreuses et mieux ciblées ». Un volet majeur de cette réforme est la définition puis la mise en œuvre d’une approche économique affinée des aides d’Etat. Celle-ci, pleinement inspirée par la théorie microéconomique (défaillances de marché, effet d’incitation, distorsions de concurrence), consiste à apprécier les effets économiques positifs et négatifs d’une aide puis à en faire la mise en balance de façon à décider si l’aide est compatible ou pas avec le Traité sur le Fonctionnement de l’Union Européenne.


L’approche économique affinée des aides d’Etat est outillée pour la première fois le 1er janvier 2007, avec l’entrée en vigueur d’un nouvel encadrement communautaire des aides d’Etat à la R&D et à l’Innovation. Elle trouve sa pleine expression dans le cadre de la procédure de notification individuelle avec examen approfondi des mesures d’aide à la Commission européenne, qui s’applique quand une entreprise reçoit une aide importante (plusieurs millions d’euros) pour un projet stratégique.


Dès 2007, Marc Isabelle participe activement à forger les nouvelles méthodes et les nouveaux outils économiques appliqués aux aides d’Etat dans ce cadre communautaire rénové, en tant que responsable des notifications à la Commission européenne des aides octroyées par l’Agence de l’Innovation Industrielle, fusionnée dans Oséo en 2008. Pendant ces deux premières années d’application de la nouvelle approche économique des aides d’Etat, la Commission européenne a construit 70% de sa pratique décisionnelle sur la base des notifications des aides de l’AII.


En 2009, Marc Isabelle crée european economics afin de valoriser l’expertise développée au cours de ses nombreux échanges avec la Commission européenne dans le domaine du contrôle communautaire des aides d’Etat. Depuis, european economics a doublé son chiffre d’affaires chaque année, et devrait poursuivre cette croissance en 2013 avec la pérennisation du programme national des Investissements d’Avenir en France et la conquête de nouveaux marchés.